Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
majoalexis
majoalexis
Menu
2021.11. Le piège du Lac.

2021.11. Le piège du Lac.

2021.11. Le piège du Lac.

Avant notre périple d'aujourd'hui, je vous dois une correction et un oubli :

  1. la correction : Véronique m'a gentiment fait remarquer que je lui attribuais trop de mérites, le camino elle ne l'a fait QUE 4 fois !! ( ouhh la paresseuse !)😁.
  2. l'oubli : dans l'article sur Le Puy en Velay, j'ai oublié ceci
2021.11. Le piège du Lac.

Je vous avais dit que ces marches étaient fatigantes. Environ 250 pour la statue de Notre Dame et 250 pour la chapelle de Saint Michel d'Aiguilhe. Tout au dessus des marches, sur l'esplanade il y a... un DEFIBRILLATEUR . Vous savez tous ce qu'est un défibrillateur , nous, cela nous a fait rire ... et pourtant !

Maintenant il faut que je vous raconte !...Oui, je sais, c'est le but de ce blog, mais il faut bien l'avouer, nous avons fait fort !

Notre programme pour la journée de samedi : visite de Langogne et alentours. Le matin, promenade sur le marché très actif de la ville et découverte des sites intéressants.

Après le repas de midi, direction le barrage de Naussac,  un petit tour avant de rejoindre le musée de la filature des Calquières pour une visite guidée. Voilà un chouette programme.

A 14 hres, nous voici donc au bord du barrage ; comme le musée est à 16h30, on se dit qu'on a le temps de faire le tour... et le piège se referme.

Lorsque vous voyez la photo du titre, vous voyez un bel ovale qui conduit au barrage puis retour à la voiture.

LAS, la réalité est tout autre !

2021.11. Le piège du Lac.

Nous avions sous estimé les criques ! En vacances au bord de la mer, vous recherchez les criques, pour avoir moins de monde et pour vous protéger du vent.

Ici au bout d'un certain temps, les criques c'est usant, un peu comme la procession d'Echternach, on avance de trois pas et on recule de deux pour passer la crique. Résultat des courses, après 1h30, nous étions quasi plus loin du barrage qu'au début ! Du coup, nous décidons de terminer le tour. Je téléphone au musée pour nous décommander et nous continuons vaillamment. Après un nombre incalculable de criques, on commence enfin à voir le bout du barrage et repartir vers la base. Là, nous sommes déjà à 12kms, et l'un comme l'autre, plus tous jeunes, on commence à se décourager. Il est 17hrs quand nous apercevons une voiture. Bien décidés à stopper les frais, j'accoste le monsieur qui remballe ses épuisettes en lui demandant s'il repart du côté de la base ? "Pas du tout !" Et pourrait-il nous rapprocher de la fin du tour ? "mais enfin monsieur qu'est ce qui vous a pris ? A partir de "là" ( les français disent "là" quand nous disons "ici") il vous reste au moins 14 kms vous allez arriver à minuit !!

Bref après bien des palabres et nous avoir fait les honneurs de son 4x4 configuré pour la pêche ,233.000kms et 14 ans, (mais vu les circonstances, je n'ai pas osé faire de photos), il accepte d'installer Majo à la place de son panier à poissons - il n'y a pas de sièges à l'arrière - et nous ramène à la base.

Là, nous devrons nous y mettre à deux pour sortir Majo de sa position inconfortable. Après notre périple et les kms dans la voiture, "elle n'avait plus de jambes" !

Nous apprendrons encore que comme tous les gens avec lesquels nous conversons, il a des racines belges, c'est le troisième déjà. Lui est même carrément Belge puisqu'il  est né et a vécu à Virton (province du Luxembourg).

Un dernier mot après ce long message. Il s'agit bien d'un barrage et non un lac. En effet, le village de Naussac a été inondé pour faire place à une retenue d'eau. Ils ont reconstruit le village quelques mètres plus haut et créé la base nautique.

vestiges des arbres aux abords de l'ancien village.

vestiges des arbres aux abords de l'ancien village.