2021.8 les jardins du bardon.

Publié le par alexis

AVIS RECTIFICATIF : A la demande de Madame Sandrine DEFOUR Directrice des balades gourmandes, je dois rectifier deux passages de mon article  "l'année des dégustations".

En effet, l'exploitant de la ferme des sept lunes n'est pas J.Maurice qui possède des vignes à Sarras, mais Jean Delobre.
Par ailleurs le raisin exploité pour le vin blanc se nomme Marsanne et pas Maussane. Vous aviez sans doute rectifié vous-mêmes.

Mais non, je plaisante, elle n'est pas comme cela Sandrine ! Gentille comme tout elle m'a signalé ces petites erreurs et elle a eu raison, mais elle me conseillait même de parler de fautes de frappe !

Merci Sandrine, mais non, j'assume et à bientôt peut-être pour d'autres visites.

Passons à notre dernière visite ou plutôt non, encore un petit aparté. Plusieurs d'entre vous m'ont signalé leur surprise concernant la découverte de Vienne que bien peu connaissaient. Tant mieux, mais même les plus petits villages ont connu une ou parfois des histoires pas banales. A ce propos, vous qui voyagez, en France ou ailleurs, je ne pourrais jamais assez vous conseiller de passer par les offices du tourisme ou de vous procurer dans certains commerces, le manuel distribué par les régions - ici il se nomme "l'indispensable". c'est dans ce petit fascicule que j'ai découvert la plupart des balades que nous avons entreprises. Et donc...

 

 

les jardins du Bardon. Ephémère.

les jardins du Bardon. Ephémère.

2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.
2021.8 les jardins du bardon.

Ici, nous avons découvert un jardin en terrasses assez étonnant, mais aussi deux personnages hors du commun. En effet le "jardinier" féru et intarissable nous a raconté son jardin en long et en large, mais aussi le fait d'avoir eu plusieurs vies. Jusqu'à sa retraite il a travaillé en jardinerie, ce qui explique son érudition mais, lassé, il s'est lancé avec son épouse, et ils sont devenus "clowns" pendant cinq ans ! Cependant, la passion du jardin était plus forte et il s'est mis à construire parterre après parterre son "jardin extraordinaire".

Pendant ce temps, son épouse s'est lancée dans l'écriture et elle en est aujourd'hui à son quatrième bouquin.

<son nom d'auteur : Marcelle Gamon.

Tout cela au détour d'un petit patelin , Davézieux, 3.000 habitants. Il m'a cité le nom de tout ce qui fleurit dans son jardin et j'espère que vous me pardonnerez d'avoir ...tout oublié. Ou presque, la première plante avec sa fleur bleue se nomme éphémère. S'il fait très chaud , elle meurt vers 14hrs. Si le temps est plus clément elle fanera après 18hrs ... et le lendemain, il y en aura une autre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Dominique est aux anges...
Répondre
J
super ..
Répondre